Chapelle Saint Martin Las Oumettes

Mauroux. La Crucifixion va retrouver la chapelle

  L'Association ASMO, qui a pour but la sauvegarde de la chapelle de Saint-Martin-Las-Oumettes, est toujours active. AprĂšs la mise en sĂ©curisation d'un tableau « Saint-François d'Assise », fin 2008, l'association, avec le concours de l'Etat, du ministĂšre de la Culture (DRAC en la personne de Jacques Lapart), a lancĂ©, en mai, la restauration du plus abĂźmĂ© des trois tableaux. Il s'agit de « La Crucifixion », du XVIIIe, inscrit en 2007 Ă  l'Inventaire supplĂ©mentaire des Monuments historiques (ISMH). Cette restauration est rĂ©alisĂ©e par l'Atelier agrĂ©Ă© de conservation d'Ɠuvres et de restauration « ACOR » d'Anne-Christine Olivier-Lizot, de Pauilhac, pour un coĂ»t de 6 300 € TTC.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Le conseil rĂ©gional Midi-PyrĂ©nĂ©es, le conseil gĂ©nĂ©ral du Gers et la commune de Mauroux, aidĂ©s par l'ASMO, participent au financement. La restauration de deux autres tableaux et divers travaux urgents Ă  l'intĂ©rieur de la chapelle sont estimĂ©s Ă  30 000 € TTC. L'association recherche donc activement des mĂ©cĂšnes pour leur financement. Pour Anne-Christine Olivier-Lizot, le tableau de « La Crucifixion » Ă©voque un travail classique inspirĂ© de la tradition des primitifs italiens. Depuis six mois, elle travaille sur cette toile, parfois avec l'aide d'Erell Davoli. La restauration consiste Ă  rester le plus possible dans l'esprit du peintre, en gardant son identitĂ©, en laissant voir les traces du temps. Il faut « nettoyer, combler les lacunes, enlever les vernis de protection
 C'est un travail extrĂȘmement difficile mais trĂšs valorisant », dit-elle. (article paru dans la presse locale)